Refine Search

New Search

Results in Journal Éducation et didactique: 399

(searched for: journal_id:(365640))
Page of 8
Articles per Page
by
Show export options
  Select all
Sylvie Lalagüe-Dulac
Published: 20 June 2017
Éducation et didactique, Volume 11, pp 105-121; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2685

Abstract:
L’utilisation de fictions historiques séduit régulièrement nombre d’enseignants du primaire qui, encouragés par les prescriptions officielles, choisissent d’étudier en histoire des œuvres susceptibles de captiver leurs élèves et de leur faire prendre conscience du passé, car, à leurs yeux, le roman historique éclaire l’histoire. Or, l’élève fait-il la distinction entre la fiction et la réalité dont la dichotomie interroge les frontières entre les disciplines d’histoire et de français et la polyvalence des maîtres ? Que se passe-t-il quand un élève lit un roman historique dans une perspective de savoir partagé ? Que vont apporter ses souvenirs de lecture à sa compréhension des événements historiques ? The use of historical fiction regularly attracts many primary school teachers who, encouraged by the French official instructions, choose to study in history lessons some works likely to capture their pupils’attention and to make them become aware of the past, because, in their eyes, historicals novels explain history. However, does the pupil distinguish between fiction and reality whose dichotomy questions the borders between the disciplines of history and French and the polyvalence of the teachers? What occurs when a pupil reads a historical novel so as to share knowledge? What will his/her memories of reading bring to his/her comprehension of the historical events?
Bruno Bastiani, Bernard Calmettes, Vincent Minville, Fouad Marhar
Published: 20 June 2017
Éducation et didactique, Volume 11, pp 63-79; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2659

Abstract:
Notre recherche prend comme objet d’étude les situations de débriefing faisant suite à des séances de formation, destinées à des équipes d’anesthésie-réanimation (médecins anesthésistes-réanimateurs et infirmiers anesthésistes), mettant en œuvre des dispositifs de simulation comme réplique de bloc opératoire. L’objectif sera, ensuite, d’élaborer une formation de formateurs structurée à partir de ressources médicales et de propositions issues des sciences humaines. Dans cet article, nous présentons une partie de ce travail de recherche. Nous nous intéressons plus particulièrement à la dynamique des activités des formateurs et des formés en relation avec le développement des compétences non-techniques de ces derniers, pendant les débriefings. Nos résultats nous conduisent à faire des propositions pour la formation. Our research focuses on debriefing situations following training sessions for anesthesiologists using simulation devices to replicate an operating room. Our long term objective is to create a training-of-trainers module based on medical resources and propositions from educational sciences. Part of this research is presented in this article. We focus more particularly on the interactions between trainers and trainees that occur during debriefings, in relation with the development of non-technical skills in trainees. Our results lead us to propose changes in training practices.
Marc Vantourout, Sylvette Maury
Published: 20 June 2017
Éducation et didactique, Volume 11, pp 45-62; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2649

Abstract:
Dans cet article, nous présentons un dispositif d’évaluation de la lecture en fin de CP (cours préparatoire) dont l’élaboration repose sur la prise en compte de deux dimensions du savoir-lire, le décodage-identification et la compréhension. Nous analysons la validité des épreuves qui le composent en référence à des modèles du décodage et de l’identification de mots ainsi que de la compréhension de texte. Le dispositif est testé, en passation individuelle, auprès de soixante-huit élèves de CP. Nous montrons par des analyses quantitatives et qualitatives des données l'intérêt d’une approche combinant plusieurs épreuves, dont deux consacrées à la compréhension autonome d'un texte écrit, pour évaluer en lecture des élèves et pour identifier différents types d’élèves en difficulté. In this paper we present an evaluation method to assess the level of reading of end of first-grade children (cours préparatoire), which takes into account two reading skills dimensions: decoding-identifying and understanding. The validity of the method is analyzed through both word decoding/identifying models and text understanding models. On the basis of quantitative and qualitative data analyses of the tests passed by sixty-eight first grade children, we show the interest of an evaluation method that combines several tests, including two for autonomous understanding of a written text, in order to assess children reading skills and to identify the different types of difficulties they can encounter.
Jean-Philippe Maitre
Published: 20 June 2017
Éducation et didactique, Volume 11, pp 81-104; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2673

Abstract:
Une discipline non linguistique (DNL) consiste en un enseignement optionnel en langue seconde d’une discipline aussi dispensée en langue maternelle au sein du tronc commun d’enseignements. L’article décrit une étude comparative du traitement d’un même objet de savoir de sciences physiques en tronc commun et DNL. L’étude est menée à l’échelle de séquences à l’aide d’un cadre sémiotique analysant les termes du discours de 4 enseignants de 2nde (2 de chaque section). Elle est ensuite renforcée par l’étude d’un extrait de chaque séquence. Toutes les observations convergent vers le constat d’un fort retrait, en DNL, du contenu disciplinaire. Ce résultat est discuté à la lumière de la littérature, et des contraintes sous lesquelles se tiennent les enseignements de DNL. Content and Language Integrated Learning (CLIL) is an optional class, given in L2, teaching a subject also taught in L1. The paper describes a comparative study of the same teaching module held within mainstream classes (L1) and CLIL classes (L2). First, the study is carried out on the scale of a full module using a semiotic frame analysing terms used in the speech of 4 teachers (2 in each context). It is completed by analyses of a short excerpt of each of the 4 modules. All our observations report a superficial presentation of the content in CLIL classes. The results are discussed with regard to the literature and to the constraints within which CLIL classes take place.
Maël Le Paven
Published: 20 June 2017
Éducation et didactique, Volume 11, pp 9-44; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2636

Abstract:
En comparant deux épisodes issus de séances d’entraînement en lancers, cette étude porte sur la façon dont les stratégies d’enseignement et d’apprentissage se co-déterminent à travers les dialectiques contrat / milieu, réticence / expression et conformité / performance en entraînement sportif de haut niveau. Les résultats obtenus mettent en avant la manière dont les liens entre ces trois dialectiques permettent d’expliquer des aspects génériques inhérents à toute relation didactique, contribuant ainsi à enrichir la « disciplinarisation interdisciplinaire » (Mercier, Schubauer-Leoni & Sensevy, 2002, p. 7-8) de la didactique comparée et plus généralement de la didactique et des sciences de l’éducation. By comparing two episodes stemming from training sessions in throws, this study concerns the way the strategies of teaching and learning co determinate each other through the contract/milieu, reluctance/expression and conformity/performance dialectics in high-level sports training. The results highlight the way that the links between these three dialectics allow to explain generic aspects inherent to any didactic relation, so contributing to enrich “interdisciplinary disciplinarisation” (Mercier, Schubauer-Leoni & Sensevy, 2002, pp. 7-8) of compared didactics and more generally didactics and education sciences.
Neil Mercer
Published: 8 July 2016
Éducation et didactique, Volume 10, pp 57-61; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2526

Abstract:
Jean-Yves Rochex Jean-Yves Rochex explains that he, like me, believes that the current dominant conception of the ‘social brain’ still embodies an individualistic perspective on the nature of human cognition. However, unlike me, he is unconvinced that the ‘social brain’ concept can or should be modified to take account of this failing. I agree when he says that “there is in the social brain hypothesis a danger to confuse two different topics: the brain’s structure and modes of functioning as ...
Lionel Pélissier, Patrice Venturini
Published: 8 July 2016
Éducation et didactique, Volume 10, pp 63-90; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2502

Abstract:
Les programmes français d’enseignement de la physique en lycée général affichent d’ambitieux objectifs en matière d’épistémologie de la discipline, tout en laissant aux enseignants la charge de définir le détail du texte du savoir à enseigner. Décrire et comprendre comment font les enseignants qui souhaitent enseigner de tels savoirs épistémologiques s’inscrit dans le contexte plus général des recherches sur l’enseignement de la Nature of Science (NOS), conduites essentiellement à l’étranger. Pour analyser les pratiques d’enseignement, nous avons convoqué certains des concepts de la théorie anthropologique du didactique (Chevallard, 1989, 1992, 1999, 2003) pour étudier de telles pratiques dans le contexte spécifique de l’enseignement des sciences physiques au lycée. L’étude centrée sur l’objet de savoir modèle a été menée sur deux séances en classe de seconde (dixième année d’enseignement) par deux enseignants de physique expérimentés. Même si l'institution n'accorde pas une grande place dans l'enseignement de la physique à la notion de modèle, son enseignement s'impose a priori de la même manière aux deux enseignants. Toutefois, sa mise en œuvre et les justifications qu’on peut lui donner sont très différentes, l'un d'entre eux en faisant un objet de savoir à part entière. Cette étude met en lumière que l’enseignement d’objets de savoirs épistémologiques en lycée nécessite des conditions spécifiques, au premier rang desquelles l’explicitation de ce savoir. Elle met aussi en relief la possibilité de caractériser les pratiques d’enseignement de l’épistémologie à partir de ce qui se dit et se fait en classe, sans recourir nécessairement aux données déclaratives des enseignants. This research is a about “Nature of Science” (NOS) teaching. The french high school physics teaching curricula shows ambitious purposes about epistemology of physics, but the teachers have to define the epistemological knowledges to be taught. We would want to describe and understand how do the teachers when they wish to teach those epistemological knowledges. We choose to use the anthropological theory of didactics (Chevallard) in order to study teaching practices in high school (10th year). We focuse on how “model” is tought during two lessons by two experienced teachers. Even if the curriculum gives rather no room to models and modelling in physics teaching, the two teachers have to teach them in the same way. However, the observed practices and the justifications each teacher gives about are very different: one of them teaches model and modelling explicitely, and the other teaches it implicitely. This study shows that teaching NOS in high school requires specific conditions, in the forefront of which making NOS more explicit. It also highlights the possibility of characterizing NOS teaching only from what is done in the classroom and not only from teachers' declarations.
Andrée Tiberghien
Published: 8 July 2016
Éducation et didactique, Volume 10, pp 49-55; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2525

Abstract:
Introduction Neil Mercer focuses his paper on the relationship between individual and collective thinking processes. He starts from rather recent developments stating that the concept of the ‘social brain’ emphasizes that human intelligence is intrinsically social. Neil Mercer raises the important problem of “the functional connections between collective and individual thinking activities, and the role of language in those activities.” I...
Jean-Yves Rochex
Published: 8 July 2016
Éducation et didactique, Volume 10, pp 25-33; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2522

Abstract:
Introduction I would try here to comment and discuss Neil Mercer’s very interesting paper (and two other ones he published before: Mercer, 2013; Mercer & Howe, 2012) from my point of view and my research topics which aim to describe and to explain the social and school processses of construction of school inequalities by crossing the contribution and the questions of different research fields: cultural psychology (especially Vygotskian theory), didactics and sociology. Of course, I agree with...
Jean-Charles Chabanne
Published: 8 July 2016
Éducation et didactique, Volume 10, pp 35-47; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2524

Abstract:
Introduction Let’s begin by thanking Prof. Mercer for his inspiring presentation at the International Seminary at the French Institute of Education (ENS de Lyon), which we are now to discuss. Discussion is not exactly what I’ll be able to do, as far as Prof. Mercer’s work is far ahead from my own mastering of the field. In this contribution, I’d try to re-situate the issue of the interlinking of language and learning (and even language a...
Published: 8 July 2016
Éducation et didactique, Volume 10, pp 123-136; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2488

Abstract:
L’auteur se propose d’interroger d’un point de vue didactique, le sujet d’une description didactique, dans différents sens du terme. Il cherche à identifier les objets de description spécifiquement didactiques (ou la spécificité didactique des descriptions), en mettant l’accent sur le rôle du film d’étude dans la construction d’une description. L’objectif principal est de mettre en cause une possible essentialisation de la description, qui passe par l’oubli des contextes de sa production et du rôle éminemment important, dans toute science de l’homme, des sujets engagés dans un processus langagier comme la description. The author proposes to examine, from a didactic point of view, the subject (in the various senses of the term) of a didactic description. He seeks to identify what is the subject of a specifically didactic description, with emphasis on the role of videographic recording in the construction of a description. The author mainly aims to question the way a description could be essentialized, which is possible by forgetting the contexts of its production and the highly important role, in any social science, of the subjects engaged in a language process as the description.
Neil Mercer
Published: 8 July 2016
Éducation et didactique, Volume 10, pp 9-23; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2523

Abstract:
Several fields of investigation, including developmental psychology, evolutionary psychology, educational research and neuroscience have begun to recognize the essentially social quality of human cognition, as represented by the concept of the ‘social brain’. In this article, I discuss this concept, its value for psychological studies of teaching and learning, and how it can be related to a sociocultural theory of education and cognitive development. This involves a consideration of the relationship between individual and collective thinking, and between spoken language use and cognitive development. Some implications for understanding and promoting the educational functions of talk in the classroom are discussed.
Maggy Schneider, Pierre Job
Published: 8 July 2016
Éducation et didactique, Volume 10, pp 91-112; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2508

Abstract:
La question de recherche traitée dans cet article consiste à identifier le type d’indicateurs d’une aptitude requise par le métier d’enseignant de mathématiques : savoir analyser des situations didactiques, au moyen de concepts épistémologiques et didactiques, au-delà du seul discours sur les valeurs alimentées par des idéologies non questionnées, en particulier celles inspirées du paradigme socio-constructiviste.Elle a été traitée dans le cadre d’une formation initiale d’élèves-professeurs de lycée qui a ainsi joué un rôle phénoménotechnique par le biais d’un dispositif de comparaison d’ingénieries issues de la recherche en didactique et portant sur le concept de dérivée. L’observation est relative à l’analyse mathématique et aux praxéologies « modélisation » qui y préparent des élèves du secondaire en vue de leur faire dépasser une vision empiriste des grandeurs géométriques et physiques modélisées.L’article montre que l’identification des indicateurs recherchés peut difficilement faire l’économie d’un double niveau d’analyses a priori : d’abord, celles qui portent sur les situations didactiques qu’on fait travailler aux élèves-professeurs ; ensuite, à la lumière de ce premier niveau, des analyses relatives à la manière dont ceux-ci s’emparent des spécificités didactiques du même matériau pour mener une réflexion qui leur est propre. In this paper we study the question of identifying indicators of a specific skill required for teaching mathematics: being able to analyze didactic situations using epistemological and didactic concepts and not just arguments based on values drawn from unquestioned ideologies, notably those inspired by socio-constructivist theories.This question was addressed in the framework of an initial teacher training. This training played a phenomenotechnical role thanks to a tool allowing comparisons of didactic engineering devised for the needs of researches on the derivative concept. The data relate to mathematical analysis and modelling praxeologies whose aim is to help secondary school students to overcome an empirical understanding of geometrical and physical magnitudes.The paper shows that the identification of the sought after indicators can hardly bypass a two level prior analysis. The first level pertains to the didactic engineering the student teachers have to work on. The second level, relying on his first one, highlights the features of these didactic engineering the student teachers use to conduct their own thinking.
Kristine Lund, Dan Suthers
Published: 27 May 2016
Éducation et didactique, Volume 10, pp 27-37; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2439

Abstract:
Dans cet article, nous explorons le concept du « déterminisme méthodologique », la supposition qui sous-tend la thèse d’incommensurabilité et la pratique liée, appelée « l’éclectisme méthodologique naïf » (Yanchar & Williams, 2006). Afin de comprendre où se trouve le déterminisme dans les méthodes que nous appliquons en tant que chercheurs, nous prenons deux exemples de méthodes – le Social Network Analysis (SNA), et la transcription des interactions humaines, et nous décortiquons quels sont les présupposés portés réellement par les méthodes lors de leur application et quels sont les présupposés sur lesquels le chercheur peut agir. Par la suite, nous présentons le projet Productive Multivocality in the Analysis of Group Interactions et ses objectifs (Suthers, Lund, Rosé, Teplovs & Law, 2013) afin de détailler un exemple où un chercheur, face aux interactions avec d’autres chercheurs, a su mettre en place une méthode mixte avec un éclectisme méthodologique conscient (plutôt que naïf), qui lui fait échapper à la thèse d’incommensurabilité. En conclusion, nous expliquons comment le fait de discuter des analyses différentes d’un même corpus a permis à l’enseignant-chercheur qui a mis en place et enseigné la séquence pédagogique, de l’évaluer. In this article, we explore the concept of “methodological determinism”, the supposition that underlies the incommensurability thesis and the related practice, called naïve methodological eclecticism (Yanchar & Williams, 2006). In order to understand exactly what is deterministic about the methods we employ as researchers, we first take two examples of methods — Social Network Analysis (SNA) and the transcription of human interaction, and we tease apart which assumptions are carried by the methods when they are applied and which assumptions can be acted upon by researchers. Second, we present the Productive Multivocality project and its objectives (Suthers, Lund, Rosé, Teplovs & Law, 2013) in order to describe an example of a researcher who — thanks to interactions with other researchers using different methods — developed a mixed method, using a conscious methodological eclecticism (rather than naïve), and in this way was able to escape the incommensurability thesis. In conclusion, we explain how discussing different analyses of the same corpus allowed a researcher who planned and taught the course that gave rise to the corpus, was able to evaluate it.
Marie-Sylvie Claude
Published: 27 May 2016
Éducation et didactique, Volume 10, pp 67-76; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2468

Abstract:
Les programmes de français de collège et de lycée invitent à pratiquer la lecture de l’image, présupposant l’isomorphisme avec la lecture analytique des textes, dont elle favoriserait l’apprentissage. Notre recherche confirme que l’exercice appliqué à la peinture favorise l’accès aux attendus scolaires pour la majorité des élèves et suscite moins d’inégalités de réussite. Ce que nous expliquons par les écarts sémiologiques entre les deux arts et par le rapport différencié des élèves à l’un et à l’autre. Postuler l’activité de construction du sens comme de même nature risque donc de court-circuiter les causes de la facilitation et, partant, la possibilité d’un transfert des apprentissages d’un art à l’autre. French secondary school curricula encourage the practice of “image reading”, assuming isomorphism with analytical reading of literary texts, thereby stimulating its learning process. Our research confirms that the practice applied to paintings’ analysis helps most pupils to meet academic standards and leads to fewer inequalities in academic success. We explain this by the semiological differences between the two Arts and the differentiated relation of the pupils to each of them. Postulating the sense-building activity as of the same kind is therefore likely to bypass the causes of the facilitation process and consequently the chance of transferring the learning process from one Art to the other.
Timothy Koschmann
Published: 27 May 2016
Éducation et didactique, Volume 10, pp 39-48; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2452

Abstract:
The current paper examines two examples of other-correction produced by students during the course of a classroom exercise. One of these efforts culminates in replacement, the other fails. The two efforts are examined in the light of the existing literature focusing on conversational repair in the classroom. The data comes from a corpus of materials collected in a 5th grade math and science class. We will examine how each corrective effort was organized in order to better understand their different outcomes. It is argued that the kinds of trouble evidenced here may not be uncommon in “conversations with the not-yet-competent.” In studying these matters, the paper seeks to illuminate some of the lived work of the classroom, both the lived work of being a teacher and the lived work of being a student. Cet article examine deux exemples d'hétéro-correction produits par des élèves au cours d'une activité en classe. L'un de ces efforts aboutit au remplacement de la forme considérée, l'autre échoue. Ces deux efforts sont examinés à partir de la littérature existante, en mettant l'accent sur le processus de réparation de la conversation dans le cadre de la classe. Les données proviennent d'un corpus (mathématiques et sciences) recueilli dans une classe de CM2 (5th grade). Nous examinons comment chaque effort de correction est organisé afin de mieux comprendre chaque résultat. On fait valoir que les difficultés mises en évidence ici peuvent ne pas être rares au sein des « conversations avec les non-encore-compétents ». Avec l'étude de ces questions, l'article vise à éclairer une partie du travail vécu dans la classe, à la fois le travail vécu du professeur et le travail vécu de l'élève.
Carole Le Hénaff
Published: 27 May 2016
Éducation et didactique, Volume 10, pp 49-66; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2460

Abstract:
La traduction est un processus complexe à définir, qui peut prendre plusieurs formes, et qui est associé à des pratiques diverses. Afin d'en produire l'esquisse d'une conception, cet article analyse trois exemples « emblématiques » de la traduction, ainsi que les propos d'une traductrice avec laquelle nous avons mené un entretien autour de sa pratique. Notre étude, à la fois exploratoire et inaugurale pour de futures orientations de recherche, propose donc l'esquisse d'une certaine vision de la traduction, en tant qu'enquête anthropologique sur les langues et les cultures. La conception ainsi produite nous amène à réfléchir, en fin d'article, aux enjeux qu'une telle approche de la traduction pourrait impliquer dans l'enseignement des langues vivantes à l'école. Defining the translation process is a complex task, because translating can take several forms, and is associated with diverse practices. In order to elaborate a first conception outline of this process, we analyze three “emblematic” examples of translation, combined with what a professional translator says about her practice. Thus, our study, which is both exploratory and opening paths for our future research, presents a sketch of a certain vision of what translation consists of, which is, an anthropological inquiry on languages and cultures. At the end of our paper, this conception leads us to reflect upon the implications that such an approach of translation could generate for the teaching of foreign languages.
Frédéric Maizières
Published: 27 May 2016
Éducation et didactique, Volume 10, pp 77-96; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2473

Abstract:
L’activité d’écoute constitue la seconde pratique, avec l’interprétation vocale, de l’éducation musicale à l’école primaire en France, en vue d’acquérir la connaissance d’œuvres musicales. Une étude montre que certaines œuvres descriptives de la musique savante sont souvent étudiées, en revanche on ignore comment ces œuvres sont transposées dans la classe et quels dispositifs pédagogiques sont mis en place aujourd’hui par les enseignants généralistes. Quelle est la place de l’œuvre dans l’action de médiation ou d’enseignement ? Quels savoirs sont en jeu et quelles relations intrinsèques entretiennent-ils avec l’œuvre ? Il s’agit, à partir d’une étude de cas, d’analyser le contenu des échanges didactiques articulés aux différentes écoutes de l’œuvre de Smetana, La Moldau, dans une classe de CM2, en vue de décrire et de comprendre comment la connaissance de l’œuvre musicale se co-construit au cours des interactions didactiques. Along with the vocal performance the listening activity is the second practice of music education in primary school in France. It aims to have the children acquire the knowledge of musical works. A study shows that some descriptive works of art music are often studied, however it is unclear how these works are transfered over to the classroom and which teaching methods are developped today by generalist teachers. What is the place of the work in the mediation or teaching process? What knowledge is at stake and which inherent relations does it maintain with the work? On the basis of a case study, we mean to analyze the content of educational exchanges articulated to the different listenings to the work of Smetana's The Moldau in a CM2 class (fifth grade), to describe and understand how the knowledge of the musical work is co-constructed in the didactic interactions.
André Tricot, John Sweller
Published: 27 May 2016
Éducation et didactique, Volume 10, pp 9-26; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2428

Abstract:
Les psychologues de l’éducation ont eu tendance, depuis la fin du xixe siècle, à négliger les connaissances spécifiques. Pourtant, ces dernières constituent un très bon candidat à l’explication de nos performances cognitives. Elles présentent aussi l’avantage d’intéresser certains didacticiens et de constituer un objet sur lequel psychologie et didactique pourraient parler de la même chose. Dans cet article, nous proposons d’examiner la longue histoire de la cécité de notre discipline, la psychologie cognitive de l’éducation, aux connaissances spécifiques. Nous montrons l’intérêt de cette notion, d’une part pour comprendre et élaborer des théories des situations d’apprentissage scolaire, et d’autre part, pour servir de base à l’ingénierie pédagogique (ou didactique). En conclusion, nous essayons d’expliquer pourquoi les connaissances spécifiques ont été négligées par la recherche en psychologie cognitive de l’éducation. Educational psychologists have tended since the late 19th century to neglect domain specific knowledge. Yet domain specific knowledge can provide a clear explanation of a very large range of human cognitive performance. It also can afford a common point of reference between psychologists and educationalists. In this article, we examine the long history of the neglect, indeed blindness, of our discipline, cognition and instruction, to domain specific knowledge. We show the critical importance of this notion, first in understanding and developing theories of academic learning, and secondly, in providing a basis for instructional design. In conclusion, we attempt to explain why domain specific knowledge has been neglected by the field of cognition and instruction, since the late 19th century.
Jocelyne Corbin Ménard
Published: 16 December 2015
Éducation et didactique, Volume 9, pp 127-141; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2404

Abstract:
L’autonomie des établissements secondaires français pour mettre en œuvre les orientations de la politique éducative nationale implique que les acteurs s’approprient les prescriptions pour définir localement les objectifs communs au dispositif de formation qu’ils construisent. L’analyse de discours sur le métier de professeur documentaliste conduit à trois constats. D’abord, le Ministère de l’éducation nationale sur ses sites internet positionne ce professeur de manière ambigüe. Il le distingue voire l’exclut des personnels enseignants et mentionne ses domaines de compétences de façon plutôt floue. Ensuite, dans les organigrammes de collèges et de lycées publics, ce professeur est désigné et positionné diversement. Cette situation interroge sur la perception du métier et de sa fonction enseignante par les autres personnels. Enfin, différents groupes professionnels peinent à définir ce métier et ses spécificités. Outre les conséquences en termes de construction identitaire, se posent la question de la lisibilité de cette fonction et celle de la connaissance mutuelle des métiers comme condition nécessaire pour éviter des malentendus susceptibles de compromettre l’efficacité des réflexions et actions collectives. The autonomy of French secondary schools to implement the orientations of the national educational policy implies that stakeholders adapt the prescriptions in order to locally define common objectives for the teaching scheme they are building. The speech analysis on the « professeur documentaliste » profession leads to three observations. Firstly, the ministry of national education gives an ambiguous place to this teacher on its websites. It distinguishes or even excludes her/him from the teaching staff and mentions her/his scopes of competence in a rather unclear manner. Then, in the secondary schools organization charts, this teacher is designated and positioned in various ways. This situation questions the perception of the profession and its teaching function by the other members of staff. Finally, different professional groups struggle to define this work and its specificities. Besides consequences in terms of identity construction, it challenges the readability of the function and of the mutual knowledge of the professions as a necessary condition to avoid misunderstandings likely to compromise the efficiency of the collective reflections and actions.
Francine Athias
Published: 16 December 2015
Éducation et didactique, Volume 9, pp 109-125; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2396

Abstract:
La géométrie à l'école primaire consiste en une familiarisation avec des formes géométriques et leurs propriétés à travers l'utilisation des instruments de géométrie. L'accès aux objets géométriques repose sur les représentations graphiques. Cet article essaie de montrer comment les transactions entre le professeur et les élèves s'organisent pour donner à voir les propriétés que les instruments usuels de géométrie transportent avec eux. La présence de l'environnement dynamique (avec le logiciel de géométrie dynamique Tracenpoche) en est alors le révélateur. Nous proposons un éclairage à travers la modélisation en jeux d'apprentissage issus de la théorie de l'action conjointe en didactique. Geometry in primary schools is a familiarization with geometric shapes and their properties through the use of geometrical instruments. Geometric objects are based on diagrams. This article attempts to show how the transactions between teacher and students are organized to let see the properties that the usual geometrical instruments carry with them. The presence of the dynamic environment (with dynamic geometry software Tracenpoche) enlightens these properties. We propose analyses drawing on the Joint Action Theory in Didactics, using in particular the concept of learning games.
Sylvain Fabre
Published: 16 December 2015
Éducation et didactique, Volume 9, pp 95-107; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2387

Abstract:
La discipline des arts plastiques est étudiée en tant que significative des tensions que connaît l’école lorsqu’elle cherche non seulement à transmettre connaissances ou savoir-faire, mais à agir sur les dispositions socialement construites des élèves. Comment l’école peut-elle permettre une acculturation réelle à des manières de penser qui sont celles d’un domaine spécifique ? Cette question engage une réflexion sur le temps de la classe, qui rejoint l’étude de la chronogénèse des savoirs, mais appelle à une extension de l’action enseignante par-delà les limites temporelles de l’heure de cours. Une telle ambition demande d’élargir l’approche didactique à des considérations, notamment sociologiques : l’article se veut une contribution à ce projet, en interrogeant l’articulation entre « heures » institutionnelles, « histoire » des œuvres et des savoirs, et « flux » de la conscience individuelle des élèves. Fine arts’ teaching reveals the strains that school faces when it seeks to go beyond knowledge and knowhow, and to influence the dispositions that pupils develop in their social life. How can the school promote the acculturation to the ways of thinking characteristic of a specific field ? The paper studies the answers given by the French junior high school. The question calls for reflection about the time in the classroom : we must consider not only the learning process, but also the way teachers try to have effect beyond the instructional hours. Didactics must join sociology : the paper contributes to this research by crossing the institutional time, the history of culture and art works, and the pupils’ flow of consciousness.
Published: 16 December 2015
Éducation et didactique, Volume 9, pp 75-94; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2382

Abstract:
Cet article rend compte d’une partie d’une recherche qui étudie l’évolution de la mécanique, une discipline de l’enseignement secondaire. Il se focalise en particulier sur l’évolution d’un contenu, qui est une composante de la mécanique : l’Automatique et l’Informatique Industrielle (AII), à partir de l’examen du corpus intégral des instructions officielles et des rapports de jury de l’agrégation de mécanique (l’AM). Un point de vue didactique est mobilisé en vue de restituer l’évolution des désignations, fonctions et références de l’AII. Il s’agit également de caractériser le rapport entre l’image construite de l’AII dans les rapports de jury, conçus comme genre d’écrit, et l’AII dans les pratiques de références sélectionnées. This article stems from a research that studies the evolution of mechanics, a discipline of secondary education. It focuses in particular on the development of a content, which is a component of the mechanics : the Automatic and Industrial Informatics (IIA), through the examination of the full corpus of official instructions and reports of jury of the “agrégation” in mechanics (AM). A didactic point of view is mobilized to account changing designations, functions and references of the IIA. It is also to characterize the relationship between the constructed image of the IIA in the reports of the jury, as a genre of writing, and the IIA in the industrial practices taken as references.
Romain Mario, Alain Mercier
Published: 16 December 2015
Éducation et didactique, Volume 9, pp 41-73; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2365

Abstract:
L’objet de cet article est de montrer en quoi l’observation de la biographie didactique d’élèves permet non seulement d’accéder au travail des très bons élèves, mais ouvre aussi des questions nouvelles dans le champ de la didactique d’une discipline (ici, les mathématiques en classe de terminale scientifique). Nous montrons comment cette méthode donne accès à l’institution « étude autonome hors classe pour la classe des bons élèves, en mathématiques », et donne plus généralement une stratégie d’accès aux pratiques mesogénétiques que des sujets déploient dans une institution, pour qu’elle vive. Nous exposons les principes de cette méthode, sa pertinence, le positionnement choisi et enfin les perspectives d’analyses et d’interprétation de données empiriques qu’elle engendre dans le cadre d’une approche anthropologique du didactique : les épisodes didactique ou les épisodes de la biographie didactique d’élève et la fabrication de répertoires de savoirs efficaces. The object of this article is to demonstrate that observation of the didactic biography of pupils not only makes it possible to obtain excellent results from the pupils, but opens also opens new questions in the field of didactics of a discipline (here, mathematics in class of final scientist S). It will show how this method gives access to the institution “out of classroom independent study for excellent students in mathematics”, and moreover a general strategy accessing the mesogenetic practices in their institution, so that it lives. The article will also describe the principles of this method, its relevance, selected positioning and finally the prospects for analyses and interpretation of empirical data which it generates within the framework of an anthropological approach of the didactic one : episode didactic or episodes of the didactic biography of pupils and the effective manufacturing of directory of knowledge.
Published: 16 December 2015
Éducation et didactique, Volume 9, pp 9-39; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2353

Abstract:
Les manuels scolaires ont vocation à instruire mais aussi à éduquer les élèves en leur transmettant un ensemble de valeurs qui, à travers la formation des futurs citoyens, permettent d’assurer la cohésion sociale. Dans les sociétés multiculturelles, l’idéal de faire coïncider l'état et la nation se heurte souvent à la difficulté de faire partager des valeurs communes. Certaines de ces sociétés se caractérisent par l’existence de minorités qui peuvent rendre difficile la réalisation d’un projet politique commun. Tel est le cas de la Chine dont l’histoire est marquée par la volonté d’instaurer en 1911 un état-nation moderne sur les ruines de l’empire et par le souci de donner ensuite, sous la conduite du Parti communiste, une réalité politique substantielle à ses minorités par des mesures de discrimination positive sur critère ethnique. On peut s’interroger sur la cohérence d’un tel projet qui risque de mettre en opposition l’objectif de réaliser l’unité et l'affirmation de la diversité, d’inviter à une double appartenance à une « petite patrie » et à la grande. C’est à cette difficulté que sont confrontés les manuels d’histoire et les manuels d’éducation civique et morale en usage dans la préfecture des Yi de Liangshan au Sichuan dont nous étudions ici le contenu ainsi que les fins poursuivies par ces enseignements quant à la formation des futurs citoyens dont l’identité ethnique, confirmée par une politique officielle remise en question dans le débat académique, risque de faire ombrage à leur intégration dans la grande nation chinoise. On ne sera donc pas surpris de voir les manuels mettre tout en œuvre pour persuader les élèves de l’unité affective du peuple chinois sous la conduite du Parti qui est par ailleurs garant de sa diversité ethnique. Cette entreprise paradoxale est soutenue par une pédagogie qui ne laisse place à aucune distanciation par rapport au message délivré par les manuels. Textbooks are intended to convey knowledge but also to educate students by giving them a set of values, which contribute to social cohesion by the training of future citizens. In multicultural societies, the ideal is to match up the particular interests of minorities or communities with sharing common values. Some of these societies are characterized by the existence of a common political project. Such is the case in China, whose history is marked by the will to establish in 1911 a modern nation-state on the ruins of the empire. Later, under the leadership of the communist Party, a substantial political reality was given to historical minorities by measures of "affirmative action" on ethnic criteria. We can wonder about the coherence of such a project which risks to put into opposition the objective to realize the unity and to stimulate ethnic minorities demands by strengthening the diversity. History textbooks, civics and moral education textbooks used in Liangshan Yi Prefecture (Sichuan) face this problem. We study the contents as well as the rationale pursued by these curricula. Today academic debates discuss the opportunity of official policies concerning ethnic identity in order to prevent from splitting national common identity and minorities' identities. Thus, we shall not be surprised to note that the textbooks are working for a conciliation of both attitudes under the leadership of the Party, who guarantees besides its ethnic diversity. This paradoxical approach is supported by the pedagogical practices, which does not allow students to keep a critical distance from the message delivered by textbooks.
Ingrid Carlgren, Pernilla Ahlstrand, , Gunn Nyberg
Published: 20 May 2015
Éducation et didactique, Volume 9, pp 143-159; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2204

Abstract:
The aim of this article is to contribute to an articulated language of knowing, which we consider as a key aspect of teachers' professional work. We describe three examples of how the meaning of knowing some specific learning objects can be studied and described. The three learning objects are: to be able to evaluate technical solutions, to be able to perform a house-hop and to be able to act with presence. Phenomenographic analyses of data from the pre-tests carried out within the frame of so called Learning Studies resulted in descriptions of different ways of knowing as well as different aspects of the specific knowns that must be discerned in order to develop the knowing. Cet article a pour objectif de contribuer à un langage articulé du savoir, que nous considérons comme un aspect central du travail des enseignants. Nous décrivons trois exemples de la manière dont on peut étudier et décrire le sens du savoir dans le cadre d'objets d'apprentissage spécifiques. Les trois objets d'apprentissage sont : la capacité à évaluer des solutions techniques, la capacité à effectuer une figure appelée « house-hop » et la capacité à agir « avec présence ». Les analyses phénoménographiques des données issues des tests préliminaires qui ont été menés dans le cadre des études sur l'apprentissage ont permis de mettre en exergue différentes formes de savoirs ainsi que différents aspects des connaissances spécifiques que l'on doit discerner afin de construire le savoir.
Stéphane Brau-Antony
Published: 20 May 2015
Éducation et didactique, Volume 9, pp 107-118; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2185

Abstract:
L’article a pour objectif de montrer comment les savoirs produits par la recherche en didactique peuvent être mis au service du développement professionnel des enseignants. Il présente un dispositif de formation continue associant un enseignant-chercheur et neuf enseignants d’Éducation physique et sportive qui s’appuie sur l’analyse de situations filmées extraites du travail réel de ces enseignants. Le choix de deux indicateurs de développement (activité réflexive et réorganisation conceptuelle) montre comment le recours aux concepts didactiques permet aux enseignants de mieux décrire et comprendre les phénomènes d’enseignement-apprentissage au sein de la classe. The article aims to show how the knowledge produced by the research in didactic can be put at the service of the professional development of teachers. It provides a device in continue education combining a research professor and nine physical education teachers which is based on the analysis of filmed situations extracted from the real work of these teachers. The choice of two development indicators (reflexive activity and conceptual reorganization) shows how the use of didactic concepts allows teachers to better describe and understand the teaching-learning processes in the classroom.
Damien Givry, Colette Andreucci
Published: 20 May 2015
Éducation et didactique, Volume 9, pp 119-141; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2192

Abstract:
Cette recherche s’intéresse à l’importance du langage écrit et des systèmes de signes dans l’apprentissage de concepts scientifiques. Elle propose de montrer que la mobilisation des idées des élèves de seconde sur les gaz diffère selon les registres sémiotiques (texte ou schéma) proposés dans une évaluation. Notre étude adopte une approche socioconstructiviste de l’apprentissage et développe un cadre théorique mixte, articulant des éléments issus de la didactique de la physique avec les travaux de Duval (1995) sur la sémiotique. À partir d’une évaluation (utilisant simultanément du texte et du schéma) passée auprès d’environ 90 élèves de seconde juste après une séquence d’enseignement du groupe SESAMES sur les gaz, nous avons catégorisé à l’aide du logiciel Sphinx leurs réponses écrites et leurs schémas. La fiabilité de cette catégorisation a été éprouvée à l’aide du test de Cohen’s Kappa dont les résultats ont montré une excellente reproductibilité intra codeur. Nos résultats montrent par ailleurs que : (I) les situations influencent la mobilisation des idées des élèves en fonction des registres sémiotiques sollicités dans l’évaluation ; (II) les registres sémiotiques influencent différemment la mobilisation des idées des élèves en fonction des facettes du savoir mises en jeu. En effet, les productions des élèves sont beaucoup plus pertinentes : (a) dans le registre du schéma pour rendre compte des facettes aspect particulaire et répartition homogène du gaz et (b) dans le registre du texte en langage naturel pour mobiliser leurs idées relatives à l’action du gaz ; (III) les registres sémiotiques utilisés dans les tâches de la séquence d’enseignement sur les gaz pourraient éventuellement avoir un lien avec la mobilisation des idées des élèves dans les registres sémiotiques proposés par l’évaluation. Les implications de ces travaux dans l’enseignement de la physique, ainsi que la recherche en didactiques sont importantes. Elles devraient permettre une meilleure prise en compte des registres sémiotiques dans l’évaluation des connaissances des élèves. This research focuses on written language and systems of signs to study the learning of scientific concepts. It proposes to show that students (Grade 10 [aged 15]) mobilize ideas about gas in different ways in regard to the semiotic registers (text or picture) proposed during an assessment. Our study adopts a socio-constructivist approach of learning and develops a theoretical framework, articulating elements from the didactic of physics with semiotics concepts of Duval (1995). We give a test with questions (using simultaneously text and diagram) to approximately 90 students just after a teaching sequence on gas. We categorize with the software Sphinx students’ answers and diagram. This analysis has excellent intra-analyst reliability of our coding with the best level of reproducibility (Cohen’s Kappa test) and all our results are statistically significant (test of Khi2). Our results show that : (I) situations affect the mobilization of students’ ideas in regard to the semiotics registers involved in the assessment, (II) the semiotics registers have an effect on the mobilization of students’ ideas according to the facets of knowledge. Students are much more efficient in the register of : (a) schema to use facets about particles contained in gas and it homogeneous distribution and (b) text to mobilize their ideas about the action of gas, (III) the semiotic registers used in the tasks of the teaching sequence on gas could possibly be related to the mobilization of students’ ideas in the semiotics registers involved during the assessment. The implications of this work in teaching and research in didactic of physics are important. It allows to have a better consideration of the semiotic register to assess students’ knowledge.
Odile Tripier-Mondancin
Published: 20 May 2015
Éducation et didactique, Volume 9, pp 81-105; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2168

Abstract:
L’écoute d’œuvres musicales est une activité essentielle de l’école généraliste française, collège compris. Étant donné la liberté de choix qu’ont les enseignants, qu’en est-il des répertoires déclarés être enseignés en collège ? Nous questionnons dans une visée descriptive-explicative, les genres et compositeurs déclarés être diffusés par des enseignants d’éducation musicale (n = 104) dans quatre académies. Quelles sont les logiques qui conduisent ces enseignants à choisir tel ou tel genre musical, tel ou tel compositeur ? La méthode employée est l’enquête par questionnaire. Si des œuvres de toutes époques, du Moyen Âge à nos jours sont diffusées, c’est le répertoire tonal/modal qui prédomine. Les œuvres diffusées le sont avant tout pour les notions musicales qu’elles véhiculent, en lien avec la faisabilité de leur perception. L’hypothèse selon laquelle on trouverait une influence réciproque significative entre l’ancienneté dans le métier, l’académie de provenance et certains choix est confirmée. Listening to musical works is a major activity in French general schools, junior high schools included. Given the freedom of choice of teachers, what about the repertoires which are declared to be taught in junior high schools? We question from a descriptive and explanatory viewpoint the genres and composers which are declared to be broadcast by music teachers (n = 104) in four regional education authorities. What logic leads these teachers to choose some musical genre or other, some composer or other? The method used is a questionnaire-based survey work. If it is true that musical works from all periods, from the Middle Ages up to the present day are broadcast, the tonal/modal repertoire prevails. The works are mainly broadcast for the musical notions they convey, linked with the feasibility of their perception. The hypothesis according to which there would be significant reciprocal influence between teachers seniority in their occupation, their regional education authority of origin and certain choices is confirmed.
Marie Toullec-Théry, Véronique Pineau
Published: 20 May 2015
Éducation et didactique, Volume 9, pp 33-55; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2149

Abstract:
Cette recherche, inscrite dans la Théorie de l’Action Conjointe en Didactique (Sensevy, 2007, 2011), se focalise sur la scolarisation d’élèves en situation de handicap. Nous étudions les pratiques ordinaires d’un professeur d’histoire qui inclut, en classe de 5e, deux élèves avec des troubles des fonctions cognitives. De quelle manière cette enseignante leur rend-elle l’apprentissage accessible ? Nous nous intéressons plus particulièrement à une de ces élèves, C., qui d’emblée rencontre des obstacles dans la compréhension de ce qui lui est proposé. En quoi ce professeur différencie-t-il les savoirs en jeu pour aider C. à rester dans le temps didactique de la classe ? Nous proposons ici l’analyse d’épisodes, issus d’une séance filmée, intitulée « Les textes fondateurs et la naissance de l’islam » que nous mettons en tension avec ce que ce professeur dit de ses pratiques. This research, based on the Joint Action Theory in didactics (Sensevy, 2007, 2011), focuses on the education of students with disabilities. We study the common practices of a history teacher working in a fifth class in France (students aged of about 12 years) which includes two students with cognitive impairment. How is this teacher doing to make accessible learning? We are particularly interested in one of these students, C., which encounters obstacles in understanding. How this teacher differentiates, during her didactic class time, the knowledge necessary to help and maintain C. in the class? We propose the analysis of sessions filmed from a lesson entitled "The founding texts and the birth of Islam" linked to what this teacher says about her practices.
Bernard Calmettes
Published: 20 May 2015
Éducation et didactique, Volume 9, pp 57-79; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2157

Abstract:
Dans cet article, je porte intérêt à l’action didactique de l’enseignant engagé dans la mise en œuvre de démarches d’investigation en physique, au collège. Ces démarches peuvent être étudiées en considérant des « moments » inscrits dans les instructions officielles et pouvant effectivement être présents dans les descriptions des séances réalisées. Ces moments sont assimilables à des étapes ou à des phases didactiques dont les caractéristiques sont analysées ici comme des « mondes », en référence à des propositions issues de la sociologie pragmatique. Au-delà des décisions prises par les enseignants, relativement aux moments mis en œuvre, il paraît important aussi de penser d’un point de vue didactique l’articulation entre ces phases (les transitions intermondaines) et les instants choisis pour ces transitions intermondaines (kairos didactiques). In this article, I study the action of the teacher committed into applying the investigation process in physic classes, in Secondary school. These investigations can be studied by taking into consideration “times” (steps, moments) which are featured by the State Curriculum. These steps will actually be present in the descriptions of the class sessions that have been conducted. These moments can be considered as steps or even didactic phases, whose characteristics are analyzed here as “worlds”, referring to work in pragmatic sociology. Going beyond teachers’ didactic choices, according to the moments being implemented, it also appears important to consider the articulation between these different steps (inter-world transitions) and the time lapses correspondant (kairos, appropriate times).
Henri Louis Go
Published: 20 December 2014
Éducation et didactique, Volume 8, pp 153-154; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2110

Abstract:
La forme scolaire est grosso modo la forme que prend, comme le dit justement Bernard Rey, le processus anthropologique de « transmission de l'héritage humain » dans le milieu de textes articulés les uns aux autres — « j'ajouterai sous l'aspect d'une étude et dans un après coup. Je suis d'accord avec Bernard Rey pour dire que c'est la textualisation (elle‑même) du savoirà enseigner qui a donné sa forme à ce que l'on appelle l'école. En outre, pou...
Henri Louis Go
Published: 20 December 2014
Éducation et didactique, Volume 8, pp 147-149; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2107

Abstract:
Qu’est‑ce qui, selon vous, caractérise cette « forme scolaire traditionnelle » ? Depuis un certain nombre d'années, la notion de forme scolaire est utilisée dans des contextes fort différents et on lui donne une signification très variable. Par exemple, certains auteurs appellent “forme scolaire” un dispositif du type séquence d'enseignement. Il est donc nécessaire d'annoncer clairement ce que l'on entend par “forme scolaire” lorsque l'on veut ...
Alain Jameau
Published: 20 May 2015
Éducation et didactique, Volume 9, pp 9-31; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2140

Abstract:
Cet article porte sur le thème des connaissances professionnelles mobilisées par les enseignants de physique-chimie. Nous nous plaçons dans le contexte de l’enseignement de la mécanique en classe de troisième. Notre approche théorique articule la didactique des sciences et la didactique professionnelle. Nous avons élaboré une méthodologie spécifique dont l’un des principes est d’analyser l’écart entre la préparation des enseignements et leur mise en œuvre. Nous articulons le modèle des PCK et le concept de schème pour identifier les connaissances professionnelles. Nous montrons qu’il y a une relation entre ces connaissances et la régulation rétroactive de l’activité qui permet à l’enseignant d’ajuster sa préparation. Nous discutons des intérêts du croisement des deux didactiques pour décrire l’activité des enseignants et les apprentissages des élèves, notamment au cours d’un processus de modélisation en sciences expérimentales. This paper focuses on the theme of professional knowledge mobilized by physics' teachers. Our study takes place in the context of the teaching of Mechanics in grade 9 in France. Our theoretical approach refers to science education and professional didactics. We have developed a specific methodology and one of its principles is to analyze the gap between the preparation of lessons and their implementation. We articulate the model of PCK and the concept of scheme to identify professional knowledge. We show that there is a relationship between knowledge and retroactive control that allows the teacher to adjust in/her preparation. We discuss the interests of the intersection of the two didactics to describe the activity of teachers and students learning, especially in a process of modeling in experimental sciences.
Bernard Rey
Published: 20 December 2014
Éducation et didactique, Volume 8, pp 151-152; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2109

Abstract:
Nos deux textes, quoique de facture très différente, paraissent comporter cependant certains points de convergence. Ainsi il me semble que nous situons la forme scolaire au même niveau de réalité. Henri Louis Go y voit une des variétés de l’éducation au sens durkheimien. En écrivant pour ma part qu’elle est une des formes possibles de transmission de l’héritage humain, j’adhère volontiers à l’idée qu’elle est une des modalités du « phénomène anthropologique...
Philippe Veyrunes, Pierre Imbert, Julia San Martin
Published: 20 December 2014
Éducation et didactique, Volume 8, pp 81-94; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2074

Abstract:
Cet article étudie l’appropriation d’un « format pédagogique », le travail individuel écrit, par un enseignant chevronné, à l’école primaire française. À partir de deux approches, celle du cours d’action (Theureau, 2006) et l’approche anti-utilitariste (Caillé, 2000), il s’attache à trois dimensions de cette appropriation, les dimensions : a) incorporées du travail individuel écrit dans l’activité de l’enseignant, b) appropriées, c’est à dire intégrées au « monde propre » de l’enseignant et c) intégrées à la culture et aux cycles de don liés à la vie professionnelle de l’enseignant. Sont ainsi mis en évidence les éléments de l’activité devenus « transparents » pour l’enseignant : ceux qu’il peut verbaliser en autoconfrontation et ceux qui sont intégrés à sa culture This paper studies appropriation of a « pedagogical format », the seatwork, by an experienced teacher, in a classroom of a French primary school. From two approaches, course of action (Theureau, 2006) and anti-utilitarian approach (Caillé, 2000), our interest is in the three dimensions of this appropriation. The results describe: a) the incorporated dimension, not conscious, of the seatwork in the individual activity of the teacher, b) the appropriated dimension, where the teacher comments because of their transformation and their accessibility to the teacher’s prereflexive consciousness, c) those dimensions that are integrated in the culture and into gifts’ cycles bounded to the professional life of the teacher
Bernard Rey
Published: 20 December 2014
Éducation et didactique, Volume 8, pp 143-145; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2105

Abstract:
Question 1 : Qu’est‑ce qui, selon vous, caractérise cette « forme scolaire traditionnelle » ? Il me semble que si on veut analyser ce qui se passe à l’école et les difficultés qui s’y font jour, il faut comprendre la notion de « forme scolaire » par opposition à ce que peut être une forme non scolaire de transmission de l’héritage humain. Toute société tente de faire acquérir par les jeunes générations les pratiques, les techniques, les ...
Sylvain Doussot, Anne Vézier
Published: 20 December 2014
Éducation et didactique, Volume 8, pp 111-139; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2097

Abstract:
La mise en évidence de principes structurant les pratiques et les savoirs scientifiques dans le cas des SVT (Orange-Ravachol et Beorchia, 2011) ouvre l’analyse didactique en direction des conditions d’accès à un savoir problématisé. Nous nous saisissons de cet outil pour questionner, en histoire, les travaux menés par notre équipe dans le cadre théorique de la problématisation. Par le croisement de réflexions épistémologiques et pratiques en histoire et en didactique, et sur la base d’une séquence forcée (élèves de 10-11 ans), nous identifions ainsi des principes structurants indissociablement théoriques et méthodologiques qui permettent d’étudier simultanément les dimensions cognitives et sociales du savoir en jeu dans la classe. Ce qui prolonge pour notre discipline l’usage d’espaces des contraintes comme outils d’analyse didactique de la logique des savoirs vers la logique sociale de la classe, en vue d’une appréhension des savoirs comme pratiques. By bringing out principles that structure scientific practices and knowledge (about geology and biology), Orange-Ravachol and Beorchia (2011) lead didactics interpretations towards access conditions to scientific knowledge as knowledge linked to a problem. We seize these structuring principles as tools to question our own work in history education conducted under the theoretical frame of “problematization”. About a specifically built course (for pupils of 10-11) and through crossed epistemological and didactical approaches in history and history education, we thus identify inseparable theoretical and methodological structuring principles that give access to both cognitive and social sides of knowledge in the classroom. This extends – for history – the use of “constraint-spaces” as a tool from the analysis of the knowledge logic to the social logic of the classroom aiming at understanding knowledge as practice.
Nicole Bénaïoun-Ramirez
Published: 20 December 2014
Éducation et didactique, Volume 8, pp 95-109; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2086

Abstract:
La formation professionnelle des Professeurs des Écoles connaissant de profondes transformations, il est essentiel d’analyser les pratiques et les représentations de professeurs débutants. Cet article est une étude de cas (entretiens et pratiques constatées) qui se propose d’analyser les pratiques d’enseignement de la langue (premier degré) d’une enseignante débutante face aux imprévus didactiques dont le traitement renseigne sur ses modèles de référence. Quelles représentations professionnelles de l’enseignement peuvent être inférées à partir des entretiens et du traitement d’imprévus didactiques rencontrés pendant sa séance ? En quoi des « modèles de professionnalité en actes » pourraient-ils mettre en tension ces représentations ? When the vocational training of Primary school teachers knows profound transformations, we have to analyze the practices and the representations of novice professors. The article is a case study (interviews and noted practices) which intends analyzing the first degree language teaching practices of a novice teacher who has to face didactic unforeseen events. Their treatment informs about its benchmark models. Which professional representations of the teaching can be deduced from the interviews and from the treatment of didactic unforeseen events met during her lesson? In what ways could « models of professionnality in acts » be at variance with these representations?
Hanaà Chalak
Published: 20 December 2014
Éducation et didactique, Volume 8, pp 55-80; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2063

Abstract:
À partir de l’étude des textes de savoirs (oraux et écrits) produits lors d’une séquence ordinaire (en classe de 4e) dans le domaine du magmatisme et de leurs relations avec les pratiques enseignantes de mise en textes, notre étude vise le repérage des difficultés d’accès à des savoirs et à des textes problématisés. Nous faisons appel à des outils empruntés au cadre théorique de la problématisation et à la théorie anthropologique du didactique (TAD) pour modéliser et mieux comprendre les pratiques de mise en texte enseignantes. Il apparaît que la mise en texte problématisé présente des difficultés en raison de techniques enseignantes centrées sur le repérage et le tri des solutions dans le but d’identifier la bonne solution au problème posé. Ces techniques semblent justifiées par des technologies marquées par les conceptions épistémologiques des enseignants et la forme habituelle des savoirs scientifiques scolaires. From the study of knowledge texts (oral and written) produced in a regular sequence (in fourth grade class) in the magmatism area and their relationship with the text-working teaching practices, our study aims to identify difficulties and didactic conditions of access to knowledge and problematized texts. We rely on both tools borrowed from the theoretical framework of problematization, the anthropological theory of didactics (ATD) to model and understand text-working teaching practices. It appears that problematized text-working presents technical difficulties due to teaching practices focused on identifying and sorting solutions in order to determine the right one for the problem. These techniques seem justified by technologies marked by the epistemological conceptions of teachers and the usual form of scientific knowledge at school.
Érick Falardeau, Cindy Pelletier, Daisy Pelletier
Published: 20 December 2014
Éducation et didactique, Volume 8, pp 43-54; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2022

Abstract:
Peu de travaux ont documenté les capacités et les difficultés en lecture des élèves francophones du 2e cycle du secondaire – 14 à 17 ans. Pour étudier ces capacités, nous nous concentrerons dans cet article sur des lectures réelles d’élèves de la fin du secondaire. Après avoir présenté l’outil de production de données que nous avons retenu, la méthode de la pensée à voix haute – Think aloud protocols –, nous décrirons la façon dont se sont déroulés les entretiens, ainsi que les résultats que nous dégageons, notamment les difficultés des élèves à construire le sens global du texte, à l’interpréter, à remédier à leurs bris de compréhension et à apprécier un texte qu’ils ne comprennent pas Few studies have documented the ability and reading difficulties of francophone high school’s students. To investigate these abilities, we will focus in this article on effective reading practices of teenage students. After presenting the data generation tool that we have used, the Think aloud protocols, we’ll describe how the interviews were conducted, and the results we disclaim, in particular the difficulties of students to build the overall meaning of the text, to interpret it, to remedy their failure to understand, and appreciate a text they don’t understand
Philippe Clauzard
Published: 20 December 2014
Éducation et didactique, Volume 8, pp 23-41; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2051

Abstract:
La réussite de la tâche scolaire n’entraîne pas nécessairement une assimilation du savoir visé. Seule une tâche, impliquant une « secondarisation » permet de s’assurer que l’élève n’a pas seulement réussi la tâche, mais a effectué une vraie appropriation du savoir. Pour stimuler ce saut épistémique, l’enseignant dispose d’un moyen : mettre l’accent sur les « épisodes de glissement » qui font passer de la réussite à la conceptualisation. Nous développons cette idée dans une recherche sur la médiation grammaticale en école élémentaire qui souligne bien le glissement progressif de la langue outil vers la langue objet de compréhension de son fonctionnement The success of the academic task does not necessarily mean assimilation of knowledge concerned. Only one task, involving a “secondarisation” ensures that the student has not only managed the task, but made ​​a real appropriation of knowledge. To stimulate this epistemic jump, the teacher has a way: focus on “shift episode” to move from success to conceptualization. We develop this idea in a research on grammatical mediation in elementary school that underscores the gradual shift from “tool language” to “object language” of understanding of its working
Published: 20 December 2014
Éducation et didactique, Volume 8, pp 9-21; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2008

Abstract:
En France, la marche en avant de l’intégration de l’usage des ordinateurs dans les pratiques pédagogiques à l’école élémentaire a commencé dès les années 80 à travers différents programmes pilotés par les institutions. Cette histoire a longtemps fait la part belle aux déploiements de technologies sans concertation avec les personnels chargés de les utiliser, ce qui a contribué à des résultats loin des espérances que les promoteurs institutionnels avaient formulées. Notre étude donne la parole aux enseignants de l’école élémentaire en collectant des réponses volontaires nombreuses de leur part sur leurs compétences et leur périmaîtrise en matière de TIC, acquises pour l’essentiel dans leur sphère privée. Nous montrons que la question de l’innovation versus l’intégration des TIC dans le système éducatif ne peut plus se poser seulement en termes de volonté politique, déploiement de matériel ou même nécessité de formation des maîtres, mais plutôt en cherchant à savoir de quelle manière leurs compétences déjà là peuvent s’actualiser efficacement dans la sphère professionnelle The increasing integration of the use of computers in teaching practices in primary school in France began in the 80s through various programs controlled by the institutions. This process involved the deployment of technology without dialogue with those actually using them, which contributed to give results below institutional promoters’ expectations. Our study gives the floor to teachers by collecting many voluntary answers to a survey enquiring into their skills as regards to ICT, acquired mainly in their private sphere. We show that the question of innovation versus integration of ICT in the educational system can not only arise in political terms, equipment deployment or even need for teacher training, but that one should seek to know how existing skills can effectively serve the professional sphere
Published: 21 September 2015
Éducation et didactique, Volume 9, pp 119-133; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2322

Abstract:
This paper reports on a research study conducted with a group of practising primary school teachers (n = 24) in North East Scotland during 2011-12. The teachers were all participants in a newly developed Masters course that had been designed within a didactical design research framework with the aim of promoting the development of mathematical thinking in the primary classroom as part of project supported by the Scottish Government. The paper presents the background for this initiative within the context of the Scottish Curriculum for Excellence reform. It reports on the research design, research questions and methods of data collection of the research study related to the project as a whole. Further it explores the impact on pupil learning arising from the teachers’ experiences of this course and, in particular, from the process of classroom inquiry through their action research projects. The analysis of classroom interaction utilises a theoretical framework based on the concept of joint action in didactics. This framework is applied to the analysis of data from one teacher-researcher’s action research project based on the development of a topic-based approach to teaching and learning mathematics on the theme of “The Rainforest”. The findings from this study highlight the ways in which the children actively engaged in the ‘milieu’, the ways in which the teacher developed the ‘didactic game’ by extending the ‘epistemic games’ through the use of the open-ended topic-based approach combined with effective teacher questioning. They also highlight the ways in which the discursive elements of ‘learning games‘ as part of these lessons proved to be very effective means through which to support the children to engage in the milieu and to develop mathematical thinking. It was evident in this study that children had very differing prior knowledge and experiences to bring to the problem solving elements of the tasks and that, due to their ability to visualise the problems, the mathematics became more accessible leading to an evolution in mathematical thinking for all. Cet article présente les résultats d’un projet de recherche mené auprès d'un groupe d’enseignants du primaire (n = 24) dans le nord-est de l'Écosse en 2011-12. Tous les enseignants participaient à un master nouvellement développé qui avait été conçu dans le cadre d’une recherche de conception didactique ayant pour but la promotion du développement de la pensée mathématique dans les classes primaires dans un projet appuyé par le gouvernement écossais. Cet article présente le contexte de cette initiative dans le cadre de la réforme éducative écossaise « le Curriculum pour l’Excellence ». Il décrit le modèle de recherche, les questions de recherche et les méthodes de collecte de données pour le projet dans son ensemble. En outre, il explore l'impact sur le savoir des élèves résultant de l'expérience du master des enseignants et, en particulier, du processus d'enquête en classe à travers leurs projets de recherche-action. L'analyse de l'interaction en classe utilise un cadre théorique basé sur le concept de l'action commune en didactique. Ce cadre a été utilisé pour l'analyse des données provenant du projet de recherche-action d’un des enseignants-chercheurs, qui était basé sur le développement d'une approche thématique à l'étude des mathématiques sur le thème de la « forêt pluviale ». Les résultats de cette étude mettent en évidence la manière dont les enfants s’engageaient activement dans le « milieu », et la manière dont l'enseignant développait le « jeu didactique » en étendant les « jeux épistémiques » grâce à l'utilisation d’une approche thématique ouverte, combinée avec une interrogation efficace de la part de l'enseignant. Les résultats soulignent la façon dont les éléments discursifs de « l'étude ludique » dans ces leçons s’avéraient très efficaces pour soutenir les élèves à s’engager dans le milieu et à développer la pensée mathématique. Il était évident dans cette étude que les enfants apportaient à la résolution de problèmes des connaissances et expériences très différentes, et que, en raison de leur capacité à visualiser les problèmes, les mathématiques devenaient plus accessibles, ce qui entrainait une évolution de la pensée mathématique pour tous.
Published: 21 September 2015
Éducation et didactique, Volume 9, pp 107-117; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2310

Abstract:
Cet article rend compte des principaux résultats d’une recherche doctorale que nous avons menée sur l’enseignement de la lecture littéraire au lycée (France) et au cégep (Québec). Nous soutenons que l’enseignement de la lecture littéraire peut contribuer à former des sujets lecteurs divers, c’est-à-dire des sujets multiples, changeants et contradictoires, situés dans un contexte culturel complexe et mouvant, mais capables de s’en distancer de manière réflexive, et ce, grâce à la médiation du texte lu et à celle des autres lecteurs du texte. Cette « étude multi-cas » contribue à la compréhension approfondie de sept « parcours de lecteurs » élèves, grâce à l’analyse qualitative de données recueillies par le biais d’observations de cours, de textes d’élèves et d’entretiens. This article presents the main results of our doctoral research on the teaching of literary reading in high school (France) and college (Quebec). We argue that the teaching of literary reading education can contribute to educate « diverse subject readers », e.g. multiple, changing and contradictory subjects – these subjects being situated within a complex and uncertain cultural context, but able to distance themselves reflexively, through the mediation of the text itself and the mediation of other readers of the text. This multi-case study promotes a thorough understanding of seven « reader’s paths », using qualitative data gathered by classroom observation, student texts and interviews.
Matthieu Dontaine, Jim Plumat
Published: 21 September 2015
Éducation et didactique, Volume 9, pp 95-105; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2299

Abstract:
Le cinéma et les vidéos font partie de notre quotidien. Mais l’image vue sur l’écran dit-elle toujours la vérité ? Sur base de quels critères décide-t-on si ce que l’on voit est vrai ou non ? De par l’importance de son utilisation, nous pensons que l’éducation à l’image peut également passer par un cours de physique tout en permettant de clarifier son mode de pensée. Pour ce faire, nous avons fait visionner un clip vidéo à des étudiants de première année universitaire. Nous leur avons ensuite demandé d’expliquer ce qu’il voyait, par écrit, à la lumière de leurs connaissances. À partir des réponses, nous avons pu mettre en évidence différents types de raisonnements causaux pouvant être expliqués à la lumière de l’ontologie. Nous nous proposons de présenter la méthodologie utilisée ainsi que les principaux résultats obtenus. Motion pictures and video clips are part of our daily lives. But does the image seen on the screen always say the truth? On basis of which criteria do we decide if what we see is true or not? Due to the importance of its use, we think that the image education can also pass by a physics class while allowing to clarify its way of thinking. To study this question, we presented a video clip to university students of first year and we asked for a written explanation in the light of their knowledge. Based on their answers we were able to identify different types of causal reasoning which can be explained with the reference to ontology. We will present the methodology that we used and the main results obtained.
Patrick Gibel
Published: 21 September 2015
Éducation et didactique, Volume 9, pp 51-72; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2278

Abstract:
Cet article vise à établir la pertinence d’un modèle destiné à analyser les raisonnements produits dans des situations didactiques comportant une dimension recherche. Notre souhait est, d’une part de décrire précisément le modèle, afin de pouvoir mettre en évidence les éléments qui structurent l’analyse des situations ; d’autre part, de montrer qu’il est aussi utilisable dans des analyses de corpus, même dans un contexte éloigné de celui qui nous a servi initialement d’appui pour sa conception.Le modèle, élaboré à partir de la théorie des situations didactiques et de la sémiotique de C.S. Peirce, offre la possibilité d’analyser les raisonnements produits par les élèves et par l’enseignant dans des situations d'action, de formulation mais aussi en situation de validation. Nous l’utiliserons dans le cadre de l’étude approfondie d’une séquence, élaborée par G. Brousseau, visant à favoriser la pratique du raisonnement et à faire découvrir les règles du jeu de la preuve à des élèves de CM2. This paper aims at establishing relevance of a model to analyse reasoning processes in problem solving situations. We would like to describe our model of analysis on one hand in order to highlight the main elements which structure the analysis, on the other hand to show his interest to analyse lesson, even in a context further from this one used during his conception.This model, made mainly within the frameworks of the theory of didactical situations and Pierce's semiotic theory, allows to characterize reasoning processes, elaborated by the pupils and the teacher, during situation of action, situation of formulation and also in situation of validation. We will exemplify this model to study reasoning processes elaborated during a lesson, produced by Brousseau, aiming at favouring reasoning process and at revealing the rules of the games of the proof to pupils, in primary school (pupils aged 10 to 11).
Rosine Galluzzo-Dafflon
Published: 21 September 2015
Éducation et didactique pp 9-25; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2258

Abstract:
L’article s’intéresse à l’écriture d’un conte étiologique en CM2. Les dysfonctionnements apparus dans la mise en œuvre de la pratique d’écriture sont interrogés au regard du corpus des premiers jets des élèves. Leur analyse fait apparaître différents obstacles en lien avec une conception applicationniste du rapport théorie/pratique. A contrario, la communication envisage un processus de problématisation de la tâche d’écriture. D’écriture en réécriture, un enchaînement problématique permet le traitement des différents obstacles. Il induit la définition de critères de réalisation non seulement textuels et morphosyntaxiques mais génériques. Une conclusion provisoire est trouvée avec la mise à l’épreuve de ces hypothèses dans une nouvelle séquence didactique et les commentaires que les premiers jets à leur tour autorisent. The article considers the writing of an etiological tale in a primary school 5th year. The problems which appeared in the implementation of the writing practise are questioned with regard to the corpus of the pupils’ first drafts. Their analysis reveals different obstacles linked with a diligent conception of the theory/practise relationship. Conversely, communication contemplates a process which consists in the problematization of the writing task. From writing to rewriting, a problematical linking allows to deal with the different obstacles. It induces the definition of achievement criteria which are not only textual and morphosyntactic but also generic. A temporary conclusion is reached with the testing of these hypotheses in a new didactic sequence as well as with the comments that the first drafts, in their turn, allow to make.
Éric Sanchez, Réjane Monod-Ansaldi
Published: 21 September 2015
Éducation et didactique, Volume 9, pp 73-94; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2288

Abstract:
Nous présentons dans cet article un cadre méthodologique pour la conduite de travaux de recherche qualifiés de recherches orientées par la conception (design-based research), qui, en continuité avec des approches de type recherche-action et ingénierie didactique, s’inscrit dans le courant méthodologique des recherches collaboratives en éducation. Nous discutons ce cadre au regard d’une revue de la littérature et nous proposons également un modèle de la recherche orientée par la conception pour formaliser les relations chercheur-praticien autour de l’idée que cette collaboration passe par le partage de praxéologies, c'est-à-dire par l’élaboration d’un discours commun sur la pratique. Presented in this article is a methodological framework for conducting research work recognised as design-based research. In line with approaches such as action research and didactic engineering, design-based research engages with the methodological trend of collaborative research in education. The framework will be discussed via a review of the relevant literature, with a model for design-based research also being proposed. The purpose of this model is to conceptualise researcher-practitioner relations through the notion that collaboration occurs through the sharing of praxeologies, in other words through developing a shared discourse on practice.
Pascal Dupont, Nathalie Panissal
Published: 21 September 2015
Éducation et didactique, Volume 9, pp 27-49; https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2268

Abstract:
Le débat est considéré comme un outil pour enseigner les questions socialement vives ou QSV désignées ainsi en référence à la notion de Socio Scientific Issues (SSI). Cependant, la question du genre du débat lui-même n’est pas toujours considérée comme spécifique mais comme une activité langagière « générale » de communication. Notre étude a pour objectif de contribuer à la modélisation didactique du genre de débat sur une QSV en mobilisant plusieurs cadres théoriques : des genres, de la didactique des QSV et de l’analyse des discours. Finalement, à partir de l’analyse d’un corpus de débat, nous identifions les indicateurs spécifiant le genre du débat sur une QSV et nous initions une méthodologie visant à préparer et à analyser ces débats particuliers. Debate is nowadays considered as a tool for teaching socio scientific issues (SSI) named social acute questions (SAQ) by Simonneaux, 2011. However the specific nature of this genre of debate is usually neglected and considered as a simple general oral communication activity. Our study aims at elaborating a didactical modeling of the real nature of a debate questioning a SAQ from various theoretical frameworks describing the nature of language processes, the didactics of SAQ and the analysis of discourses. Finally, from a corpus analysis, we identify specific features revealing the genre of this SAQ debate and we initiate a methodology aiming at designing and analyzing these specific debates.
Page of 8
Articles per Page
by
Show export options
  Select all
Back to Top Top