Refine Search

New Search

Results: 2

(searched for: doi:10.4267/2042/31131)
Save to Scifeed
Page of 1
Articles per Page
by
Show export options
  Select all
Didier Cariou, Martine Kervran, Patrice Rilhac
Published: 31 March 2015
Revue française de pédagogie pp 75-88; https://doi.org/10.4000/rfp.4704

Abstract:
Cet article vise à analyser les caractéristiques du jeu didactique entre professeurs et élèves confrontés à différents enjeux de savoirs disciplinaires à l’école primaire. Nous proposons de questionner ces pratiques de classes ordinaires en prenant pour support la théorie de l’action conjointe en didactique (TACD). Nous nous attachons plus spécifiquement à étudier les moments didactiques où l’élève ne parvient pas à produire la réponse attendue par le professeur et où le malentendu s’installe. Nous nous appuyons sur le modèle du jeu pour analyser des situations au cours desquelles le jeu d’apprentissage initial est modifié au profit de jeux alternatifs qui semblent menacer le déroulement du processus didactique envisagé. Notre analyse de ces « exemples exemplaires » nous permet de proposer une caractérisation des jeux alternatifs issue simultanément de leurs spécificités et de leur généricité. Notre analyse nous conduit à spécifier quelques-uns des apports de l’approche didactique pour la compréhension de la notion de malentendu.
Marie Toullec-Théry, Corinne Marlot
Published: 28 August 2013
Revue française de pédagogie pp 41-54; https://doi.org/10.4000/rfp.3998

Abstract:
Ce texte témoigne du bilan à mi-parcours d’un programme de recherche dont le propos est la caractérisation des situations d’aide ordinaire à l’école primaire, qu’elles se déroulent en classe ou hors de la classe (dispositifs d’aide personnalisée). En prise avec les orientations les plus récentes du réseau RESEIDA, nous cherchons à corréler, au travers de l’analyse de l’action conjointe professeur/élève, situations d’aide ordinaire et construction ou renforcement des inégalités scolaires. Nos résultats – issus de la mise en perspective de six études de cas – montrent que les élèves aidés, faute d’un étayage véritablement didactique et aux prises avec des objets non adéquats, ne peuvent renouer avec le temps didactique de la classe. Ainsi s’accroît une forme de différenciation didactique passive, soutenue par un ensemble de « prêts-à-penser » qui traversent le métier. En appui sur les recherches actuelles dans le champ de l’aide, nous proposons quelques pistes qui pourraient tenir lieu de conditions nécessaires (mais sans doute non suffisantes) pour que soit favorisé le caractère émancipateur des situations d’aide ordinaire.
Page of 1
Articles per Page
by
Show export options
  Select all
Back to Top Top